LE DIABETE AU QUOTIDIEN

La nourriture est un élément essentiel dans ma vie. C’en est un des moteurs principaux… Il m’arrive souvent de tenir une journée entière en n’étant motivée que par la perspective du restaurant agendé depuis une semaine avec mes amis. Quel n’a pas été le choc de découvrir que Monsieur est diabétique. Pour lui, également très bon vivant, la nouvelle a sonné le glas à des années de bonne chair. Un coup dur.

Le diabète a ceci de particulier que de nombreuses personnes en souffrent sans le savoir. En effet, il n’y a pas vraiment de symptômes tangibles (boire beaucoup, avoir fréquemment besoin d’uriner, perte de poids sont les premiers symptômes, après c’est la cataracte ou les infections aux orteils). C’est également pour cette raison que de nombreux diabétiques, peu informés et se sentant tout à fait bien, continuent à vivre normalement sans rien changer dans leurs habitudes, mais en prenant simplement leur médication ou leur insuline. Celle-ci peut cependant avoir des effets négatifs, comme la prise de poids par exemple. C’est pour cette raison que Monsieur a décidé d’adapter son régime alimentaire et de faire du sport (grand moyen de réguler le sucre dans l’organisme). Il développe actuellement un site internet pour aider les gens à gérer leur diabète (Monsieur est médecin). Pour ma part, je me suis dit que je pourrais également faire l’effort de manger plus sainement, non seulement par solidarité, mais aussi parce que ce serait bon pour moi.

IMG_2074

En effet, à 27 ans, à l’époque, je n’avais jamais réussi à tenir sérieusement un régime. J’avais trop de peine à être raisonnable. Il faut dire que j’ai eu des troubles alimentaires autours de 21-22 ans, dont je garde des séquelles. Je n’arrive pas à perdre de poids et du coup, en l’absence de résultat quand je fais attention, en restant plus ronde que d’autres alors que je mange beaucoup plus sainement, j’ai de la peine à faire des efforts sur le long terme. Quant au sport, je n’en ai jamais fait. Tout ça pour dire que je me sentais motivée à essayer de changer de régime alimentaire pour soutenir monsieur.

Le régime alimentaire que nous avons adopté vise à enlever autant que possible le sucre de son alimentation. Quand on y songe, on pense immédiatement aux desserts et aux boissons sucrées, mais en réalité, la problématique touche une quantité incroyable d’aliments et… les fameux sucres lents (adieu pâtes, riz et pommes de terre hahaha (pleure des larmes de sang))! Cette réalité nous pousse à réfléchir à fond notre alimentation car comment manger quelque chose qui nous tient au ventre si on ne peut pas manger de féculents? Et… comment être heureux?????

Il a donc fallu apprendre et réenvisager notre alimentation. Apprendre à utiliser certains aliments (noix, avocat, cottage cheese…) et faire une croix sur d’autres (pour ma part, je mange toujours du pain au petit déjeuner et je m’explose le ventre sans vergogne au restaurant), sans compter, cuisiner beaucoup plus! Je vous parlerai probablement régulièrement de la question du diabète dans notre vie, de nos trucs et astuces pour vivre agréablement avec cette maladie!

COMMENT J’AI ACHETE UN SAC CHANEL

Cher lecteur potentiellement jaloux,

Je dois l’avouer: j’ai récemment fait une petite folie. Je la préparais depuis quasiment l’an 0 de mon ère, mais une folie quand même. Récemment, je me suis retrouvée avec une petite (mais confortable) somme d’argent avec comme ordre de l’utiliser pour me faire plaisir. Alors je sais: mais pourquoi tu n’as pas fait un grand voyage ou acheté quelque chose dont tu avais vraiment besoin?… En fait c’est bien ce que j’ai fait, parce que le sac Chanel (car c’est de cela qu’il s’agit), j’en ai vraiment besoin. Oui! J’ai toujours rêvé de porter ce sac de dadame, d’avoir l’air d’être plus vieille de 20 ans et de gémir de satisfaction en caressant le cuir matelassé… Rahhh bonheur de ressembler à une petite bourgeoise coincée du croupion qui se dandine méchamment sur de petits escarpins louboutins pendant que son mari est au loin en train de lui acheter un énième bijoux hors de prix… mais je m’égare.

Acheter un sac de luxe

L’enquête avant achat

Qui dit Chanel dit luxe et qui dit luxe dit, malheureusement, prix. Je ne voulais pas dépenser une blinde sans me préparer psychologiquement. Combien coûte un sac de luxe, voilà une question qui ne trouvera pas réponse sur internet puisque Chanel ne fait pas dans la vente en ligne. Après avoir failli mourir d’inanition suite aux heures passées à chercher en vain la précieuse information, je me suis décidée à prendre mon courage à deux mains et à téléphoner au magasin le plus proche de chez moi, celui de Genève. Car oui, c’est un peu la honte de téléphoner à un magasin pour demander simplement combien coûte la marchandise alors que la clientèle de ce genre de biens est censée être pétée de tune et se ficher des prix comme de sa première layette (Dior)!

Pour votre information, et même si ça me fait mal de le dire, sachez qu’un sac à main Chanel coûte entre 4’000 et 4’500 fr. pour les modèles basiques, standards et de petits formats (l’euro est actuellement à parité avec le francs suisse, mais en Suisse, tout est plus cher).

Bref, la conscience tranquille à l’idée de me faire délester, je me suis rendue (avec Monsieur, fou de joie mais le cachant bien) au magasin en question dès que possible.

Le magasin Chanel, entrée dans la quatrième dimension

Si toi non plus, le magasin de luxe n’est pas ton deuxième chez toi, sache qu’il y a de quoi être désarçonné. D’abord, au magasin Chanel, les clients (enfin, surtout les clientes) se ressemblent tous. Le même teint orangé, les mêmes cheveux méchés lissés, les mêmes vêtements dans des camaïeux de bruns ou de beige, la même indifférence au monde. Nous, on était en bleu marine… Et puis il y avait des filles qui traînaient par là (genre, c’est le shopping du weekend) et avaient l’air de fêter l’âge des premières règles en s’offrant un huitième sac à main (et elles n’avaient pas franchement l’air emballées – comme tout le monde là-bas vous me direz). Autant dire que nous, on en menait pas large.

On a attendu un petit moment que quelqu’un daigne s’occuper de nous (car contrairement à ce que je pensais, il y avait du monde), puis, enfin, une vendeuse nous a accosté pour être accueillie par Monsieur qui s’est empressé de demander du Coca (Monsieur était au courant que là-bas, on boit gratos). Une fois Monsieur calmé avec sa boisson, on a pu passer au choses sérieuses et à l’essayage.

Le choix du sac-à-main

A mon humble avis, quand on investit dans un objet luxueux et donc hors de prix, mieux vaut tabler sur une valeur sûre et se poser très honnêtement la question: est-ce que ce truc à pic, rose fluo et énorme me plaira encore quand j’aurai 50 ans, trois enfants et 20 kg en plus? Si la réponse paraît être « plutôt non », mieux vaut laisser tomber. Les magasins meilleurs marchés font pleins de copies ou de sacs inspirés des grands classiques et permettent donc de satisfaire toutes ses lubies. Pour le sac de marque, on veut de l’indémodable car, après tout, n’est-il pas fait pour durer éternellement?

C’est pour cette raison que j’avais en tête un sac classique de chez classique.

2.55 ou Timeless?

Si comme moi (et semble-t-il quasiment tout internet) tu ignores la différence entre les deux, elle est finalement assez simple (après que la vendeuse t’a expliqué avec un air condescendant): le 2.55, l’original, créé par Gabrielle Chanel herself (en 1955), a le fermoir classic, sans logo donc, et une plus longue chaîne, sans le cuir entrelacé.

167_p

Le Timeless porte le logo CC (dessiné par Karl dans les années 80), a une chaîne plus courte (qui rend le port « en bandoulière » moins confortable et pas franchement élégant) laquelle est tressée avec le cuir!

chanel-timeless-classic-flap-medium-silver

Ces deux modèles (mais il y en a d’autre) existent dans plein de déclinaisons de tailles et de couleurs.

Leighton Meester avec un 2.55 doré

Leighton Meester avec un 2.55 doré

Comment choisir?

Le problème, c’est que tous les sacs sont beaux (et on n’a pas parlé du Boy, inspiré de Boy Capel, le grand amour de Coco…)

Pour finir, j’ai pensé (avec Monsieur qui a été très actif dans la prise de décision) que le modèle noir, doré, était le plus classique et le plus intemporel. Il est également relativement facile à porter et à détourner, en portant une tenue très dynamique (sinon on a juste l’air d’avoir le même âge que cette antiquité). Et puis, je crois que c’est relativement indémodable. Je n’étais en outre pas très emballée par le fermoir classique (même si je trouve que Leighton a un super sac)!

Bref, j’ai fini par choisir un timeless relativement petit (gros je trouve un peu disproportionné), en cuir noir grainé (et donc assez résistant), avec les parties métalliques en doré!

Mon acquisition, bien confortable dans son fauteuil

Mon acquisition, bien confortable dans son fauteuil

Porté. Robe Viva Frida, ceinture H&M, chaussures bufallo

Sur la bête.
Robe Viva Frida, ceinture H&M, chaussures bufallo

Qu’en pensez-vous?

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut-être:

L’HORREUR DE LA CONTREFAÇON

LE CUIR EPI (LOUIS VUITTON)- ODE À UN SAVOIR FAIRE

LE FITNESS

Interrogé sur les raisons de sa longévité, Winston Churchill aurait répondu « No sport, just whisky and cigars » (Amen).

Mais comme de nos jours être gras, rouge, suinter le saindoux et être en mauvaise santé n’a pas trop la cote, je suggère une petite entorse à cette règle de vie pleine de promesse: le fitness.

Le fitness c’est pour toi si:

  • tu es tellement nul(le) en sport que tu es proscrit(e) de sport en équipe (la dernière fois, la capitaine a préféré jouer avec une équipe diminuée que de te garder);
  • tu as la grâce d’un veau et tu ne peux donc pas faire de dance/yoga/sport qui nécessite le port d’un leggins;
  • tu as honte que les gens te croisent en tenue de sport, dégoulinant(e) de sueur…
  • … en train de marcher à tenir ton point de côté;
  • tu complexes en maillot de bain…
  • … et encore plus en bonnet de bain;
  • tu préfères ne pas accompagner ta copine hyper sportive (et son petit tailleur taille 36 que son mari lui a offert pour la naissance du petit deuxième) à son cours de Pilates.

Le fitness c’est bien pour:

IMG_1574

  • faire du sport (qui l’eût cru) à son rythme, sans personne pour te mettre la pression;
  • progresser sans rendre de compte à personne (les gens ne peuvent en général pas vraiment lire que tu es au niveau 0 de difficulté);
  • voir que d’autres personnes sont dans une pire condition physique que toi (les personnes qui font de la rééducation)!!!
  • t’offrir une jolie tenue fluo et les chaussures qui vont avec;
  • médire sur les anorexiques qui font du sport comme des malades;
  • médire sur ce mec un peu paumé qui a fait disjoncter elliptique alors que toi tu sais: il faut y aller doucement;
  • médire sur la fille qui a rembourré à fond son soutien-gorge avant la séance;
  • médire sur les gens qui puent;
  • médire sur les mecs qui sont musclés que du haut du corps;

skip-leg-day-sportifs-jambes-fines-9-720x960

  • médire sur les mecs qui se regardent dans la glace en faisant l’exercice en adoration devant eux-même;
  • médire des conversations que tu glanes et qui valent leur pesant de testostérones;
  • médire sur notre société hygiéniste.

[ File # csp1762021, License # 2309596 ] Licensed through http://www.canstockphoto.com in accordance with the End User License Agreement (http://www.canstockphoto.com/legal.php) (c) Can Stock Photo Inc. / Andres

VACANCES EN CRETE – LE BON PLAN

DEPUIS LA PUBLICATION DE CET ARTICLE, LES AGENCES TOURISTIQUES PREVIENNENT: MIEUX VAUT PRENDRE DE L’ARGENT EN LIQUIDE. EN EFFET, SUITE AUX DIFFICULTES FINANCIERES DE LA GRECE, IL EST POSSIBLE QUE LES LIEUX NE PERMETTENT PLUS DE RETIRER DE L’ARGENT SUR PLACE

Cela faisait 6 mois! Oui, 6 mois! SIX MOIS!!!! Que je n’avais pas pris de vacances! Curieusement, depuis mon retour, tout va bien mieux!

Le choix de la Crête

IMG_2869

Moi qui suis plutôt active en vacances, j’avais envie, cette fois-ci, de taper dans le balnéaire. Parce que oui, je suis crevée/lessivée/morte/dépassée (cochez la mention inutile (piège: il n’y en a peut-être pas)). C’est le site internet d’offres en ligne consulté qui a proposé la Crète, et plus précisément l’hôtel Sea Side Resort and Spa. Financièrement, c’était hyper intéressant car on était hors saison. Hors saison en Crète ça signifie quand même soleil radieux, 30° C, accès à la plage et à la piscine.

IMG_2863

Comme avec Monsieur, on est de gros flemmards grabataires, on a pris une formule all inclusive, avec boissons (aussi alcoolisées…) et nourriture (dont glaces, chips – bonjour la ligne svelte pour l’été), bref c’était pas mal la fête.

IMG_2867 IMG_2868

Sur le Sea Side Resort & Spa

L’hôtel est très beau. Il faut dire qu’il profite bien du cadre magnifique qu’offre la méditerranée.IMG_2871.

IMG_2864

Les lieux sont hyper propres, rutilants. Je me suis demandé si c’étaient des allemands qui tenaient le bouiboui. Par contre, si vous vous attendez à trouvez un cinq étoiles tel qu’on les imagine en France, laissez tomber (c’est plutôt un très correct trois étoiles).

Géographiquement, l’hôtel est loin de tout. Donc si on est pas grand amateur de farniente, on oublie. Du coup, pour passer le temps, on lit, on fait la sieste, on paresse… L’hôtel propose des soins (à l’arrivée on vous distribue d’ailleurs direct des coupons de réduction). Nous nous sommes offert un massage détente (pour moi) et un soin pour apaiser les coups de soleils (pour Monsieur…) et c’était pas génial ni super professionnel.

Les boissons à gogo c’est sympa. Revers de la médaille: les boissons sont bon marchés et c’est pas le top (sauf si on est un inconditionnel du Château migraine)!

IMG_2866

IMG_2850

La nourriture était plutôt correcte à mon avis. Le soir, c’est buffet, avec des thèmes qui changent chaque soir (par contre on se moque un peu du peuple avec certains thèmes: nourriture crétoise, nourriture grecque, nourriture égéenne…), le buffet espagnol n’avait d’espagnol que le nom (ce que j’ai bien compris puisque Monsieur, qui est espagnol, a passé un bon moment à tout m’expliquer et à pérorer sur les spécificités d’un vrai chorizo). Le meilleur – à mon avis – c’était le buffet italien. Les fruits et légumes sont fameux, les aubergines fondent dans la bouche. Le Tzatziki (mélange de yaourt, oignon, ail et concombre), très frais et savoureux, c’est le pied!

Pour les familles aussi tout est prévu: piscine sécurisée, horaires particuliers d’ouverture des restaurants, garderie…

En tout cas, on ne s’est pas lassé de ce lieux magnifique. La plage est fantastique, l’eau est super propre (par contre c’est un peu difficile d’y entrer car on glisse – penser à prévoir des chaussons (ils en vendent dans les magasins juste à côté)). Se baigner est un vrai plaisir!

Deux petites choses qui nous ont surpris en Crète

1 – Ils conduisent comme des dingues

La Crète c’est le plus haut taux d’accident de la route d’Europe et quand on sait qu’en Europe, il y a l’Italie, la Turquie et d’autres anciens pays de l’URSS bien déglingos du volant, ça laisse songeur. Sur une petite route de montagne, deux voies, quatre voitures… Autant dire que tu préfères fermer les yeux et attendre la fin. En quatre trajets on a failli se prendre un cycliste, une voiture et un bus.

On avait prévu de louer une voiture, mais pour finir on a pris des bus et un taxi… On est courageux mais on tient à la vie.

2 – L’aéroport de Heraklion, un aperçu de l’enfer

Arrivée les mains dans les poches des deux touristes convaincus qu’en une heure et demie, ils auront même le temps de faire du shopping dans les magasins de l’aéroport crétois.

Sur place, un premier moment de panique: il y a un monde d’enfer, genre évacuation des ressortissants étrangers à la suite d’une épidémie de peste purulente! On doit faire la queue le temps nécessaire à réécrire l’Iliade, puis inscrire son bagage de soute, le faire personnellement passer le rayon X, ensuite l’amener tout aussi personnellement aux personnes qui le chargeront dans la fameuse soute, et enfin on peut faire la queue pour passer le contrôle. Derrière ce contrôle, il n’y a pas de magasins, mais des tonnes de gens (fin du monde, second épisode), le moment de réaliser que si tu as luté contre le destin pour rentrer c’était en vain, il y a encore des personnes qui attendent un avion qui devait partir de ton gate, trois heures plus tôt…

Des photos pour vous faire rêver

IMG_2861 IMG_2862   IMG_2865   IMG_2870